Accès direct
Actualités
Agenda
Faire un don
Portail jeunes
Sacrements et funérailles





Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture (Acat)

Le mardi 10 décembre, écrivez à Le Dinh Luong !
Le 10 décembre 2019, Le Dinh Luong célèbrera ses 54 ans derrière les barreaux. Ce défenseur des droits humains a été condamné en août 2018 à 20 ans de prison, en représailles de ses activités pacifiques en faveur de la démocratie et la justice. Il s’agit de la peine la plus lourde prononcée à l’encontre d’un militant des droits au Vietnam. En cette journée internationale des droits de l’homme, témoignez votre solidarité à Luong et sa famille ! Lire la suite

AVENT 2019 : Espoir et soutien aux victimes

Retrouvez chaque semaine la personne que nous vous invitons à soutenir pour l'Avent.

3 Avent2019  Pour le 3e dimanche de l'Avent, nous prions et soutenons Diego López Méndez. Enfin libre, après avoir été abusivement maintenu 6 ans et demi en détention préventive. Il avait été torturé pour lui faire avouer un meurtre qu'il n'a pas commis.
 Pour le 2e dimanche de l'Avent, nous prions et soutenons Nguyen Van Hoa, condamné, torturé pour avoir filmé des manifestations en faveur de l'environnement.
 Pour le 1er dimanche de l'Avent, nous prions et soutenons Rodolfo Alvarez Medrano, condamné à mort alors qu'il n'était pas sur les lieux du crime. Il vit depuis 14 ans dans 5 m2.

La torture. Vous pensez qu'on ne peut rien faire ? Voir la vidéo


Les représentants des églises chrétiennes ont réaffirmé leur appui au combat mené par l'ACAT, dans un texte qui a une résonance particulière à quelques jours du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Lire le communiqué

Août 2018 - Plus de peine de mort dans le Catéchisme catholique

- L’Eglise catholique vient de modifier l’article 2267 de son Catéchisme, qui, désormais, rejette totalement la peine capitale. Une nouvelle réjouissante pour l’ACAT, qui lutte depuis des décennies contre cette pratique et entretient un réseau de correspondance avec des centaines de condamnés à mort. Lire la suite

- « La peine de mort est toujours inadmissible parce qu’elle lèse l’inviolabilité et la dignité de la personne », affirme une nouvelle fois le pape François à une délégation de la Commission internationale contre la peine de mort, qu’il a reçue ce 17 décembre 2018, au Vatican. Lire la suite

SENSIBILISER AUTOUR DE VOUS

Décembre 2019
MEXIQUE : Je soutiens Erick Ivan et Veronica

ACAT Mexique_déc2019Victimes emblématiques des violations des droits humains au Mexique, l’ACAT ne les oublie pas.





 



Novembre 2019

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : J'agis pour la justice dans ce pays

ACAT RDC_nov2019En 2005, des fosses communes sont découvertes en République Démocratique du Congo (RDC). Les Nations-Unies décident d’enquêter sur les violations les plus graves des droits humains commises de 1993 à 2003 : c’est le « Rapport Mapping » publié en 2010 sans citer les coupables. Il est temps que la vérité soit connue.




Octobre 2019

VIETNAM : J'agis pour Nguyen Van CHUONG
ACAT Vietnam_oct2019
Nguyen Van Chuong languit dans les couloirs de la mort depuis 2007. Il survit dans des conditions de détention extrêmement difficiles, sans contact avec l’extérieur, sous la menace d’être exécuté à tout moment. Sa condamnation étant uniquement basée sur des aveux obtenus sous la torture, l’ ACAT demande à ce qu’il soit gracié.






Septembre 2019

FRANCE : J'agis pour la réforme de la réunification familiale
ACAT France_sept2019
Après l’obtention de l’asile, une personne réfugiée doit encore se battre pour exercer son droit à faire venir sa famille en France. L’ACAT exige une réforme des procédures de réunification familiale, afin d’en finir avec des démarches longues et opaques.









Août 2019

CAMEROUN : J'agis pour Franklin Mowha

ACAT Cameroun_aout2019Franklin Mowha est porté disparu depuis août 2018. Il documentait des cas de violations des droits humains dans une région anglophone du Cameroun. L’ ACAT agit pour que sa famille obtienne vérité et justice.









Juillet 2019

ARABIE SAOUDITE : J'agis pour Salman Ad-Awdah
ACAT ArabieSaoudite_juillet2019Salman Al-Awdah a été arrêté début septembre 2017. Après avoir subi de nombreuses sévices et séances de torture, ce prédicateur populaire risque la peine de mort. L’ACAT le soutient et exige sa libération.










Juin 2019
CHINE : J'agis pour Huang QI
ACAT Chine_juin2019
Huang Qi, journaliste chinois et défenseur des droits humains, est détenu depuis novembre 2016. Non contentes de lui refuser les soins dont il a besoin, les autorités chinoises ont été jusqu’à kidnapper sa propre mère. L’ACAT le soutient et exige sa libération.



NUIT DES VEILLEURS 2019 : Priez pour lui lors de la Nuit des Veilleurs. Lire la suite




Mai 2019

MEXIQUE : J'agis pour Adrian, Adriel et leurs familles

ACAT Mexique_mai2019
Après 6 ans et demi de lutte juridique, les familles d’Adrián et Adriel ont enfin réussi à faire reconnaître que les deux jeunes hommes ont été victimes de disparitions forcées. Une avancée qui entraîne aussi un risque pour leur sécurité. L’ACAT les soutient dans leur combat.


Son courage et sa détermination ont valu à Maria (et à son mari) de recevoir le prix Engel-du Tertre 2018 de la Fondation ACAT pour la dignité humaine.

NUIT DES VEILLEURS 2019 : Priez pour elle lors de la Nuit des Veilleurs. Lire la suite


Avril 2019

ARABIE SAOUDITE : J'agis pour Samar Badawi
ACAT Arabie_avril2019Samar Badawi est une défenseure des droits humains saoudienne. Engagée sur tous les fronts, elle se bat pour la liberté des femmes dans son pays. Un combat qui lui vaut d’être détenue depuis juillet 2018, sans avoir été jugée. L’ACAT se mobilise pour obtenir sa libération.








Mars 2019

RWANDA : J’agis pour Déogratias Mushayidi

ACAT Rwanda_mars2019Déogratias Mushayidi, est emprisonné depuis 9 années, victime de l’oubli.
À l’heure où le président Paul Kagame a gracié plus de 2 000 détenus, l’ACAT appelle les autorités rwandaises à faire un geste humanitaire et à libérer ce militant non-violent.




Lire la fiche pays de l'ACAT de 2014 sur la situation au Rwanda.




Février 2019

VIETNAM : J'agis pour Le Dinh Luong
ACAT Vietnam_fev2019Le Dinh Luong détient un triste record : celui du défenseur des droits humains le plus lourdement condamné, avec 20 ans de réclusion. Son crime ? Avoir critiqué le gouvernement et défendu les droits des populations les plus vulnérables.

L’ACAT le soutient et agit afin d’obtenir sa libération ! Lisez l'appel et agissez !


VIETNAM : le connaissez-vous vraiment ? Voir la vidéo de l'ACAT-France






Janvier 2019
VIETNAM : J'agis pour Nguyen Trung Ton
ACAT Vietnam_janv2019
Nguyen Trung Ton, pasteur vietnamien et défenseur des droits humains, a été condamné à 12 ans de prison pour avoir défendu la liberté de culte et la démocratie.
Il souffre de conditions de détention intolérables et à haut risque pour sa santé.

L’ACAT s’associe à ses proches pour exiger et obtenir un accès aux soins.


NUIT DES VEILLEURS 2019 :  Priez pour lui lors de la Nuit des Veilleurs. En savoir plus


 

L'appel du mois : la suite

TUNISIE : Rached Jaïdine

ADM Tunisie_062018Voilà 7 ans que nous soutenons Rached Jaïdane, victime du régime de Ben Ali, dans sa
quête de justice. Les juges tunisiens ont jusqu’à présent soustrait ses tortionnaires à la
justice. Rached attend une ultime décision de la Cour de cassation et a besoin de tout notre
soutien. Lisez la suite et agissez !

En savoir plus : La Tunisie se dérobe de nouveau à ses engagements internationaux

Mai 2019 : Rached Jaïdane attend toujours que justice soit faite. Lire la suite




YEMEN : La France complice ?

ACAT Yemen_02018Selon les Nations unies, le Yémen connaît « la plus grande crise humanitaire au monde ». Une crise imputable à une guerre alimentée par les ventes d’armes françaises.
 Lisez la suite et agissez !

- Pour trouver le nom de votre député, téléchargez la liste des députés par circonscription
- Compléments d'informations : focus - article rubrique agir (Humains n°4)
- Ce que la France cache (source Amnesty - 5 min) avec la participation d'Hélène Legeay de l'ACAT)
- Mai 2019 : Le cargo Bahri Yanbu gagne l’Espagne sans sa cargaison d’armes françaises. Lire la suite
Nouvelle victoire : Le cargo Barik Tabuk repart sans armements ! Lire la suite
- Juillet 2019 : Appel aux parlementaires de 19 ONG sur le Yémen et les ventes d'armes françaises. Lire la suite
- Septembre 2019 : 14 Organisations Non Gouvernementales (ONG) dénoncent la convocation par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) de l'ONG ASER Lire la suite

BONNE NOUVELLE

« Votre arme, le stylo, c'est quelque chose d'extraordinaire, vous ne pouvez pas savoir comme c'est extraordinaire »
Antoinette CHAHINE, libanaise, aujourd'hui libre !

« Surtout, continuez ! Les autorités ont peur de vous. Votre action, c'est notre bouclier ! »
Damien, journaliste togolais aujourd'hui libre !
Ca ne sert à rien d'agir. Si, il faut continuer !
GRACE A VOUS, ce mois-ci en Angola : ratification de la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants
Le 2 octobre 2019, le Parlement angolais a approuvé la résolution ratifiant cette convention internationale. L'Angola était l'un des cinq derniers pays d'Afrique à ne pas l'avoir ratifiée. Il s'agit donc d'un pas historique pour l'Angola, marquant ainsi sa volonté de protéger ses citoyens en mettant en place une politique interne de suppression de la torture et de lutte contre ce type de violence étatique.

L'ACAT restera cependant vigilante et s'assurera que la convention est désormais bien appliquée et ne reste pas lettre morte.


L'ACAT DANS LA REGION

ACAT koi2neuf- Le bulletin "Quoi de 9 en Centre-Pyrénées ?" se fait l’écho de la vie de l’ACAT dans les 4 départements de la région (Ariège, Gers, Hte-Garonne et Tarn-et-Garonne). Il s’adresse aussi bien aux adhérents qu’aux sympathisants.

Télécharger le dernier bulletin d'octobre 2019 en cliquant sur l'image.







Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948)

Pré­ambule

Consi­dérant que la recon­nais­sance de la dignité inhé­rente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inalié­nables constitue le fon­dement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Consi­dérant que la mécon­nais­sance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de bar­barie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été pro­clamé comme la plus haute aspiration de l’homme.

Consi­dérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient pro­tégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.

Consi­dérant qu’il est essentiel d’encourager le déve­lop­pement de rela­tions ami­cales entre nations.

Consi­dérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont pro­clamé à nouveau leur foi dans les droits fon­da­mentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la per­sonne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favo­riser le progrès social et à ins­taurer de meilleures condi­tions de vie dans une liberté plus grande.

Consi­dérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopé­ration avec l’Organisation des Nations Unies, le respect uni­versel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Consi­dérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute impor­tance pour remplir plei­nement cet engagement.

L’Assemblée Générale pro­clame la pré­sente Décla­ration uni­ver­selle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les indi­vidus et tous les organes de la société, ayant cette Décla­ration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de déve­lopper le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures pro­gres­sives d’ordre national et inter­na­tional, la recon­nais­sance et l’application uni­ver­selles et effec­tives, tant parmi les popu­la­tions des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des ter­ri­toires placés sous leur juridiction.
Lire tous les articles

CONTACTS

Pour contacter un Correspondant Départemental de l’Equipe d’Animation Régionale ou un animateur de groupe dans la région Centre-Pyrénées, cliquez ICI
**********
ACAT-France
7 rue Georges Lardennois, 75019 PARIS │Tél : +33 (0)1 40 40 42 43 │ Fax : +33 (0)1 40 40 42 44 │ Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

**********


© Diocèse d’Auch 2012     -    Mentions légales

Contactez-nous    -    liens    -    plan du site